Gâteau aux pommes et aux noisettes

Je suis allée au marché ce matin et j’étais étonnée car ce n’était pas la folie niveau choix dans les fruits… Il y avait en effet beaucoup de pommes. OK je fais donc le plein de pommes !
C’est une recette assez automnale, mais vous pouvez aussi remplacer les noisettes par des amandes. La préparation de ce gâteau est assez rapide si vous avez un goûter en vue, par contre il faut compter un peu de temps pour la cuisson.
J’en veux !

Gateau 1

La suite ici

 

On ne se lasse pas de la truffe chez Truffes folies

Pour les fans de truffes (ou pas si vous voulez découvrir), laissez-vous guider par l’odeur que l’on sent jusque dans la rue, ce petit restaurant Truffes folies, dans le 7ème à Paris.
Je vous conseille de faire votre réservation sur Lafourchette pour avoir une réduction car oui la truffe a un prix !
Ce restaurant fait aussi épicerie fine (truffes, sauces, foie gras, fromages, vins…) et une petite salle pour tester donc ces produits dans de très bons plats. La carte laisse le choix entre pâtes, risottos, poissons, carpaccios… même dans les desserts on retrouve de la truffe. J’ai commencé par la burrata, excellente, fraîche, crémeuse et biensûr au bon goût truffée ! Ensuite les linguine au homard avec sa sauce aux truffes, assez léger en homard mais c’était très savoureux.
Et pour le dessert, le café gourmand avec un petit moelleux au chocolat, une crème brûlée à la truffe (qui fait son petit effet car elle arrive avec sa jolie flamme) et un petit cannelé. La crème brûlée était étonnante, un peu moins fan du goût de la truffe en sucré.
Un restaurant plein de saveurs et une odeur qui vous met en appétit je vous le conseille !
J’en veux !
truffes-folies-salle-0c3f6Burrata 2

La suite ici

 

Bonhomie, le restaurant aux milles saveurs

Un nouveau restaurant à Paris dans le 10ème qui vient d’ouvrir (ça n’arrête pas en ce moment !), allons tester celui-là : Bonhomie. Il fait partie du groupe Bonomy à qui appartient le Little Red Door (classé parmi les 50 meilleurs bars à cocktails du monde) et Lulu White. Bonhomie est un restaurant, mais aussi un coffee shop (avec des petites douceurs proposées sur le comptoir comme des madeleines, cake à la banane…) et le soir un bar à cocktails. Il finissent tout juste la décoration, la salle est très spacieuse et chaleureuse avec sa cuisine ouverte, un grand bar au milieu, des étagères en bois au fond. Le service était très aimable, on n’a pas hésité à nous faire goûter plusieurs vins, à nous conseiller, nous décrypter parfois les produits aux noms inconnus ! On nous propose une carte dégustation, avec 7 plats dont les entrées, plats et desserts et vous devez choisir 3 plats (donc vous pouvez prendre 2 entrées et un dessert ou 2 plats et 1 dessert bref à votre convenance !).
Bonhomie est un synonyme de simplicité, pourtant la carte à l’air bien élaborée, les plats sont présentés avec soin, joliment composés, avec des mélanges de saveurs intéressants aux influences méditerranéennes.
Vous avez le choix entre des moules, un tartare de betterave, une soupe aux haricots blancs et pancetta, de la bonite avec sa bisque de homard, une poularde aux châtaignes et sa sauce au fromage, une ricotta coing et miel, et du chocolat avec une glace à l’huile d’olive et la main de Buddha (étrange en effet !).
Je décide de commencer par la soupe aux haricots blancs, lorsque l’assiette arrive elle est très bien présentée, de très jolies couleurs, comme dans ces restaurants « néo-quelquechose », et pour le goût c’est un régal, le goût du pancetta qui est salé relève ce plat avec ce goût de légumes et des petits croûtons qui viennent donner le croquant. Miam ! Ensuite je choisi la poularde, la cuisson était parfaite, la viande était fondante. J’appréhendais avec la sauce prononcée au fromage mais c’était une très bonne découverte et avec les châtaignes qui donnent un goût sucré, c’était excellent.
Pour finir le chocolat forcément, j’avoue que la glace parfumée à l’huile d’olive je ne l’ai pas vraiment senti, elle donnait plus un côté frais. Et la main de Buddha est une variété de cédrat asiatique, qui donne donc un côté acide avec le mélange de la mousse au chocolat c’était délicieux et bien-sûr un peu de crumble pour donner un petit peu de croquant au dessert 🙂
La carte change régulièrement, le bon côté c’est qu’on peut toujours faire de bonnes découvertes et le moins bon est que lorsque l’on trouve un plat dont on est fan ça sera sûrement la dernière fois mais ça incite à y retourner quand même !
J’en veux !

carte

La suite ici

 

Moelleux aux prunes et au sucre de coco (sans beurre)

C’est le retour des prunes… et donc c’est la rentrée pour certains ! Voilà un gâteau tout moelleux, tout doux, aux prunes et au sucre de coco que j’ai trouvé chez Hema, il a comme avantage de posséder un indice glycémique très bas, il est riche en antioxydants et en vitamines du groupe B (dont les vitamines B1, B2, B3 et B6), en potassium, magnésium, fer et zinc… Bref jetez votre sucre blanc ! Et en plus dans ce moelleux il n’y a pas de beurre, la rentrée commence bien non ?
J’en veux !
Moelleux1

La suite ici

 

Dîner chez Christian Constant aux Cocottes 🐔

Je suis allée dîner chez le chef Christian Constant, le célèbre chef toulousain, aux Cocottes (celles du 8ème). J’avais vraiment hâte de goûter à sa cuisine ! Je ne l’ai malheureusement pas vu, mais le chef vient souvent pour donner ses directives et proposer ses nouveaux plats. Dans une ambiance boisée (il manque peut être une touche colorée qui rendrait la salle plus gaie), le service est très agréable et à votre écoute. La carte est assez longue, ce qui est appréciable sauf que j’ai pas mal hésité du coup !
J’ai commencé par l’entrée du jour, des crevettes façon asiatique avec du soja et de la mangue. C’était très frais, fin en bouche, un bon début ! Ensuite j’ai choisi les ravioles de langoustines avec une mousseline d’artichauts et un coulis de crustacés. Divin ! La pâte était tellement fine, le coulis était délicieux pas trop salé avec l’artichaut c’était vraiment un très bon plat. Ensuite j’ai choisi la mousse au chocolat façon Roseline, qui n’est autre que la mère du chef, une touche légère pour finir, je n’ai pas été déçue, la mousse était vraiment aérienne, parfaite pour les gourmands de chocolat !
Une adresse à conserver, car la cuisine est délicieuse et le rapport qualité-prix est vraiment raisonnable quand on pense qu’on mange les plats d’un grand chef. Merci Christian !
J’en veux !

Les cocottes

La suite ici